1. le plombier


    Datte: 14/10/2020, Catégories: BDSM / Fétichisme Mature, Humour Auteur: indiscret

    Le fantasme du plombier, vous y croyez, vous ? Non, bien sûr, tout comme moi. Jusqu’à ce que cela m’arrive ! Je m’explique. Je travaille en sous-traitance pour un fournisseur d’accès Internet que je ne citerais pas et de ce fait, je suis amené à me rendre chez des particuliers pour régler leurs problèmes de connexion. La semaine dernière, je reçois un ordre de mission pour une intervention pas très loin de chez moi. Je vais donc au rendez-vous et suis accueilli par une femme d’une cinquantaine d’années. Pendant que j’étudiais le problème, elle était assise sur son canapé, occupée à ranger… je ne saurais trop dire si c’était des bas, des collants ou des mi-bas. Bref, toujours est-il que je la regardais faire tout en réparant la panne. Une fois le problème réglé, elle me propose un café ; généralement je refuse, mais là, allez donc savoir pourquoi, j’accepte. On se met à discuter un peu, je lui dis qu’elle a un superbe appartement dont on aurait ignoré l’existence vu de l’extérieur. Elle me propose de le visiter, ce que l’on fait, pièce par pièce. Arrivé à la salle de bain, qu’est-ce que je vois ? Un collant chair en train de sécher sur son étendoir. Dans ma tête, en un dixième de seconde, je me suis dit « vas-y, lance toi » tout en sachant que je prenais un risque vis-à-vis de mon travail. Je lui dis donc : « Joli collant ! ». Elle me regarde et me rétorque : « Merci… mais qu’est-ce que vous y connaissez, vous, en collant ? ». Dans l’instant, j’ai pensé… « Tente le coup ». Je lui ai répondu : « Vous savez, j’aime bien les collants, c’est quelque chose qui embellit subtilement les jambes d’une femme ». Pas de réaction de sa part. Sur ce, nous retournons sur le canapé finir notre café. On se remet à discuter de tout et de rien. Sur la table de salon était posé un ordinateur portable. Je lui demande « Ça marche bien ? », elle me répond : « Oh, j’ai que des problèmes avec ». Moi : « Je peux y jeter un œil si vous voulez ». Elle : « Avec plaisir ». Je commence donc à examiner son ordi, pendant ce temps elle continuait de ranger ses nylons. Nous étions assis côte à côte, puis tout à coup, elle pose un collant sur ma cuisse et me dis : « Alors comme ça, vous aimez ça ? ». Mon cœur a fait un bond, j’ai rougi, je savais plus où me mettre. « Heu… oui oui, j’aime ça… j’aime la matière, je la trouve sensuelle au toucher ». « Eh bien, dites-moi, vous avez l’air d’être un expert » me dit-elle en souriant. Là, je me suis lâché malgré la boule dans ma gorge : « Bah, disons que je fais partie de ces hommes qui aiment plus particulièrement les femmes en collant, plutôt qu’avec des bas. ». « Ah oui ? C’est étonnant ça ! » me répondit elle. Moi : « Oui, je sais, ça surprend en effet mais croyez bien, je ne suis pas le seul homme dans ce cas ! ». Là-dessus, elle retire le collant qu’elle venait de poser sur moi et s’absente de la pièce. Je me remets à travailler sur son ordi quand soudain je la vois revenir en jupe avec le collant sur ses gambettes. « Ça vous plaît ? ...
«1234»