1. Onde sensuelle


    Datte: 13/10/2020, Catégories: fh, jeunes, bateau, massage, intermast, Oral nopéné, coupfoudr, Masturbation Auteur: Zébulon

    Mon Dieu, quel dédale de petites ruelles ! C’est joli, elles finissent toutes par une petite plage, mais comment savoir laquelle est la bonne ? Ah, ça y est, je les vois, ils sont là. Je gare ma voiture devant le muret du petit jardin et je m’extirpe de l’habitacle exigu. Quand je serai un peu plus riche il faudra vraiment que j’achète une voiture plus grande. Je leur fais un signe de la main, prends mon sac dans le coffre et les rejoins.
    
    Je vois le regard de Xavier se porter sur mes chaussures d’un air réprobateur. Quoi, qu’est-ce qu’ils ont, mes escarpins ?
    
    — Bonjour Bénédicte, je crois que tu ferais mieux d’enlever tes chaussures si tu ne veux pas les mouiller ! me lance-t-il d’un ton amusé.
    — Tu crois ? En fait, je ne savais pas comment ça allait se passer. C’est ce que j’ai trouvé de plus pratique, ce sont mes seules chaussures sans talons !
    
    Nadège hoche la tête, l’air de dire « décidément, elle n’en rate pas une celle-là ! ». Bon d’accord, je ne connais rien aux bateaux, mais je ne demande qu’à apprendre. Seulement, si on ne me dit rien…
    
    — Bien, tu vois le petit bateau, là ? m’explique Xavier. Ça s’appelle une annexe, on monte tous les quatre dedans pour rejoindre le voilier qui est là-bas, à l’entrée de la baie.
    
    Il va falloir monter là-dedans ? Dans cette petite caisse à savon ? Mais on va couler au bout de quelques mètres ! Ça commence bien ! Je n’aurais peut-être pas dû accepter ce week-end, tout compte fait. Mais bon, pouvoir jouer la star, allongée en maillot de bain sur le pont d’un bateau, mérite bien quelques efforts. Il faut que je rattrape leur première impression négative. Je vais faire la fille courageuse.
    
    Fabrice et Nadège embarquent en premier. Xavier me désigne le banc à l’arrière. Je retire mes chaussures, rejoins l’annexe qui flotte dans trente centimètres d’eau et réussis tant bien que mal à monter dedans sans faire chavirer l’ensemble. Je prends mon sac sur les genoux et j’évite de respirer, pour ne pas mettre en péril l’équilibre de l’embarcation qui me paraît hautement instable. Xavier donne une impulsion au petit bateau et s’installe prestement à la place du rameur, face à moi. Nos regards se croisent furtivement.
    
    Il est différent aujourd’hui, Xavier. La semaine dernière, quand je l’ai rencontré pour la première fois, il m’a fait l’effet d’un garçon timide et mal à l’aise. Et là, je n’ai plus du tout cette impression. Bon, il faut dire aussi que samedi dernier, c’était clairement un guet-apens monté par Nadège. Depuis qu’elle file le parfait amour avec Fabrice, elle voudrait que toutes ses copines se casent. Alors, crac, elle me présente tous les célibataires qu’elle ou son copain connaissent. Je n’étais pas à l’aise non plus ce soir-là. Ce n’est pas facile de l’être, quand on sent sans arrêt les coups d’œil du couple qui vérifie comment évoluent les choses entre les deux célibataires ! Je l’avais trouvé sympa, mais je n’avais pas été attirée par lui. Et je n’avais pas eu l’impression qu’il l’ait ...
«1234...11»