1. Second "dépucelage"


    Datte: 13/10/2020, Catégories: BDSM / Fétichisme Partouze / Groupe Première fois Auteur: st4b

    N’y tenant plus, j’enfonçais mon sexe dans la chatte très mouillée de ma copine et je n’eus aucun mal à rentrer, presque d’un seul coup. Romain continuait de lui bourrer la bouche, ne manifestant aucun signe de jouissance. Tant mieux, elle n’aime pas le sperme dans la bouche.
    
    Je l’entendais lui parler à voix basse, il lui disait que sa bouche était bonne à baiser, bien chaude, et qu’il appréciait beaucoup de se faire sucer.
    
    Léa m’avait attrapé les fesses et elle savait que cela m’excite beaucoup, très excité et déjà au bord de la jouissance, je lui relevais les cuisses et plaçais les jambes sur mes épaules pour pouvoir varier un peu la sensation, mais après quelques vas et viens je ne pus me retenir davantage et explosais en de longs jets de sperme dans sa chatte, dans un long râle de satisfaction. Elle n’avait pas dû avoir le temps de sentir grand chose, mais elle adore quand je jouis en elle (quasi exclusivement).
    
    Je me retirais et essuyais le sperme avec un mouchoir.
    
    Voyant la place se libérer, Romain se dirigea vers ses habits et fouilla dans son short pour en extirper un chapelet de 3-4 capotes, visiblement il avait prévu le coup pour la soirée (avec une autre ou avec Léa d’ailleurs) !
    
    Ca tombait bien car nous n’en avions pas, loin d’imaginer ce qui allait arriver ce soir et faisant l’amour sans protection depuis de nombreuses années (Léa prend la pilule).
    
    J’avais débandé et je me suis un peu écarté pour laisser la place à Romain qui avait enfilé sa capote très rapidement, il ne me jeta même pas un regard et alla se positionner à l’entrée de la chatte de Léa, en lui relevant d’emblée les jambes, imitant la position de quelques minutes plus tôt. Sans ménagement il enfonça sa queue dans la chatte, elle fit un grand O avec sa bouche sans que ne sorte le moindre son. Je crois qu’il l’a dépucelée une deuxième fois ce soir là !
    
    C’était magnifique, je m’étais placé à l’arrière de Romain et je voyais ses fesses musclées se contracter et sa bite aller et venir dans la chatte de ma copine dont les lèvres étaient distendues et venaient épouser le contour de sa grosse verge. Il avait de grosses couilles visiblement bien remplies qui venaient frapper le petit trou de Léa à chaque coup de rein, réalisant un petit claquement venant se mêler aux bruits humides et de succion de sa chatte.
    
    Je ne résistais pas à prendre des photos de la scène pour la postérité, littéralement subjugué par la beauté de cette baise.
    
    Je me décalais un peu sur le côté pour voir le visage de ma femme: elle avait les yeux fermés, le visage déformé par le plaisir et les bras au dessus de la tête qui s’agitaient anarchiquement. Romain appuya un peu plus sur les cuisses et il se retrouva quasiment allongé sur elle, la bouche à quelques centimètres de la sienne, continuant de la limer à un bon rythme. Léa émettait de petits gémissements à chaque coup un peu plus fort de son amant, ce qui était très excitant et assez inédit pour moi. En temps normal j’aurais ...
«123»