1. Estelle


    Datte: 12/10/2020, Catégories: fh, Collègues / Travail BDSM / Fétichisme Oral préservati, pénétratio, Auteur: Rugbyboy20eme

    Estelle est belle.
    
    Estelle est une belle brune, environ 1m65 pour une cinquantaine de kilos. Elle se trouve trop maigre, mais je trouve que les filles filiformes ont leur charme. Je ne les ai jamais vus, mais d’après mes observations, ses seins doivent faire un bon 85C, gros bonnet et petit dos. Ses cheveux coupés courts m’attendrissent au plus haut point. J’ai toujours adoré les femmes aux cheveux courts, comme les actrices Cécile de France ou Nathalie Portman.
    
    Estelle est ma collègue la plus proche, nous nous racontons tout, sans aucune ambiguïté. Elle est heureuse et épanouie dans son couple, tout comme moi.
    
    Bien sûr, il m’arrive de la regarder, d’admirer son physique, son visage enfantin avec ses cheveux courts. Mais pas avec plus d’insistance que je ne le ferais lorsque je croise une belle inconnue dans la rue.
    
    Tout aurait pu en rester là si les forces vices de la nation (les syndicats) ne s’en étaient pas mêlées. Suite à une agression, les syndicats de la RATP et de la SNCF avaient déclenché une grève générale, bus, métro, RER et trains de banlieue étaient bloqués. Seules fonctionnaient encore la ligne 14 du métro et, partiellement, la ligne A du RER. Travaillant à La Défense et habitant non loin de Nation, j’avais une petite chance de pouvoir rentrer chez moi. En revanche, Estelle était complètement bloquée, impossible pour elle de retourner chez elle dans le Val d’Oise. La pauvre ne savait vraiment plus quoi faire.
    
    — Si tu veux, je peux te proposer mon clic-clac, je ne pense pas que ça dérange Claire. Et puis comme ça vous pourrez faire connaissance.
    — Ce serait vraiment sympa, faut juste que je prévienne mon copain. T’es sûr que ça pose pas de problèmes ?
    — Mais non, puisque c’est moi qui propose. Je vais moi aussi téléphoner à Claire pour la prévenir.
    
    De retour dans notre bureau après nos coups de fil respectifs.
    
    — Elle est ok, on ira chercher du chinois et on se fera un DVD, ça te va ?
    — Impeccable, je ne sais pas ce que j’aurais fait sans toi. Merci encore !
    — Mais de rien, ça me fait plaisir.
    
    Après notre journée de travail, nous avons réussi à attraper un RER après seulement vingt minutes d’attente, au lieu de deux ou trois en temps normal. Bien évidement hors de question de s’asseoir, c’est tout juste si nous arrivions à respirer, ambiance boîte à sardines au four. Les vingt-cinq minutes de trajet me parurent une éternité, je n’étais pas fâché d’arriver à Nation. Encore quelques minutes de marche et nous pourrions nous rafraîchir et nous détendre.
    
    Le répondeur clignotait, un message, c’était Claire. Sa grand-mère était souffrante et elle devait se rendre à Versailles en taxi pour passer la nuit avec elle. Le reste de sa famille étant en province, c’est elle qui s’occupait de sa grand-mère.
    
    — Nous voilà seuls.
    — Elle va casquer pour le taxi.
    — Sa grand-mère n’est pas à plaindre, elle la remboursera sans problème.
    — C’est possible de prendre une douche ? J’ai eu très chaud dans le RER.
    — Bien sûr, ...
«1234...7»