1. Claudine, Professeur de Français 08


    Datte: 12/10/2020, Catégories: Non Consentement / À contre-cœur Auteur: bytrouchard

    Cette histoire tirée de mes archives a été écrite il y a une dizaine d'année par un certain Geronimo. Aujourd'hui vous pouvez trouver sur ce site certaines de ses histoires sous le pseudo Elko. Mes remerciements à cet auteur.
    
    ***********************************
    
    Alors que le carillon de la porte d'entrée vient de retentir, Jessica nous ordonne de rester dans le salon ce qui m'étonne un peu. Je suis debout, la veste de mon tailleur ouverte, dévoilant mes seins, le cul rougi par les coups et mon mari, Paul, toujours en caleçon. Nous n'allons tout de même pas accueillir ma fille et sa belle-famille ainsi?
    
    Jessica va ouvrir la porte et ma fille Anne-Sophie entre la première. Elle me ressemble assez. Elle est blonde, grande, et porte des lunettes, ce qui lui donne un air de sage étudiante. Elle vient de terminer ses études de droit pour être avocate. Son futur mari, Pierre qui entre juste après elle, est grand également. Lui travaille dans un cabinet d'avocat de la région ayant pignon sur rue. Ma fille est vêtue d'une jupe noire assez courte dévoilant ses jambes gainées de nylon noir avec des bottes à hauts talons. Ils sont suivis des parents de Pierre. Sylviane, notaire connue de la ville et surtout conseillère municipale est habillée d'une veste noire sur un chemisier en satin gris perle et d'une jupe noire. Elle est un peu plus petite que moi, les cheveux courts avec un visage bronzé, sans doute dû aux séances d'UV. Son mari, Charles, est petit et bedonnant.
    
    Ils restent tous cloués sur le seuil en nous voyant. Ils découvrent ces jeunes qu'ils ne s'attendaient pas à voir et surtout mon mari en caleçon et moi, la mère d'Anne-Sophie, les seins à l'air, la jupe retroussée, en bas noirs et le cul tout rouge d'avoir été frappé. Ma fille nous regarde stupéfaite.
    
    - Mais maman, que se passe-t-il?
    
    Je ne sais que répondre, une boule d'angoisse dans mon estomac. Jessica, d'un ton sans réplique, leur ordonne de s'avancer au milieu du salon. Ils s'exécutent complètement éberlués. Ils n'ont pas encore compris.
    
    Jessica demande à Bruce de leur montrer mon site. Je me sens défaillir, honteuse de devoir leur montrer ces images. Ma fille et sa belle-famille restent sans voix devant les photos où l'on me voit en train de tailler des pipes dans le bar et de me faire baiser dans cette cave de la Cité où j'avais été emmenée. Sylviane réagit la première, elle se retourne vers son mari, outrée :
    
    - Charles, mon ami, allons-nous-en immédiatement.
    
    Charles, qui commence à me regarder avec un air salace, obéit. Bruce et Rachid sont les plus rapides. Ils bloquent la porte en se mettant devant. Jessica s'approche de Sylviane, un regard mauvais dans les yeux.
    
    - Toi la bourge, tu la fermes et tu obéis.
    
    Sylviane, qui doit plus avoir l'habitude de commander ouvre la bouche pour protester mais Jessica ne lui laisse pas le temps d'aller plus loin. Elle la retourne brutalement se mettant derrière elle et la bloquant avec ses bras. Puis, d'une main, elle ...
«1234...8»