1. Compilation de commentaires


    Datte: 11/10/2020, Catégories: nonéro, Humour perles, Auteur: Patrick R. D.

    Cela n’avait pas été fait depuis longtemps, et pas par n’importe qui en plus. Voici une sélection de commentaires, aussi bien d’évaluateurs que de lecteurs.
    
    Le jeu ? Pour les uns, il s’agit de retrouver s’il s’agit d’un commentaire sur l’un de ses textes. Pour les autres, retrouverez-vous votre prose ?
    
    Pour ceux qui pensent que je ne suis vraiment pas gentil de me moquer de ces lecteurs, que répondre ? Sinon qu’ils ont sûrement raison. Mais c’est si agréable de se moquer…
    
    L’orthographe est celle de l’auteur du commentaire, je n’y ai pas touché.
    
    *****
    
    Si vous appréciez l’histoire d’une grosse salope qui se fait niquer, une bonne grosse queue et une mauvaise narration, vous serez servi. Du cul bien bourrin, avec cochon, salope, pouffiasse et autre mots très doux à profusion.
    
    Serait-ce du Karl ? Oui ! Gagné !
    
    On parle bien d’une femme ou d’un bout de gras?? Pas du tout aimé…
    
    Pourquoi ? Il y a une différence entre les deux ?
    
    Merde alors, ça démarre mal : de la grossièreté, putain de merde, pourquoi pas, mais gratuite, bordel, ça fait un peu chier. La suite est heureusement meilleure, mais assez artificielle.
    
    Bougre ! Quel langage, je suis choqué.
    
    Rip, Rip, il y a des anacoluthes ! A part ça, pas grand chose.
    
    Anacoluthe toi-même !
    
    Fichu métier ! Continuer à lire après "seins ronds et cul énorme…" Tout cela pour tomber sur une confusion entre piston et cylindre !
    
    Pauvre Olifant. On n’imagine pas l’enfer que peut être la vie d’un évaluateur de Rêvebébé. Il faut du courage.
    
    Désolé, j’ai trouvé ce texte banal et sans intérêt.
    
    Les séances de sexe se succèdent, sans parvenir à retenir l’attention, désolé.
    
    Trop vite emballé pour moi, désolé, j’aime les histoires qui comportent de l’imprévu.
    
    Banal, et la banalité s’accroît au fur et à mesure, en même temps que la vulgarité. Désolé, je n’ai pas accroché.
    
    Et que dire de Giusepe, qui finit par s’excuser à chaque critique négative ?
    
    Tous bourins, reins pour tous ! L’auteur aurait pu flageller sa soumise, quand même, la brûler, l’électrifier, la découper en petits morceaux que les invités auraient dégusté… en applaudissant bien sûr ! Quel manque d’imagination…
    
    Mais Monsieur le juge, elle était consentante !
    
    pablo …. mauvais prénom pour une histoire sympa …… Cela gache tout, il aurait Du s’appeller Paul ….
    
    Quelle idée de s’appeler Pablo !
    
    Desproges dans un de ses spectacles en parlant de sa femme : "Pensez bien que si elle s’appelait Priscilla elle aurait mon poing ds la gueule"… Quid de Jason ?
    
    Décidément, on devrait éditer un guide des prénoms à éviter dans les textes de Rêvebébé.
    
    Texte trop dense paragraphes trop long.
    
    Pour t’apprendre, je te mets un 2 ! Non mais !
    
    A Favasso: Monsieur Gainsbourg a tout fait sauf de la variété! Que se soit musicalement ou en tant qu’auteur.
    
    T’as compris ? Tu touches encore à Gainsbourg et je t’assomme !
    
    c’est pas comme ca dans la vie
    
    Quoi ? C’est vrai ? La vie est différente des histoires ...
«1234...7»