1. Une douche torride Part.1


    Datte: 10/10/2020, Catégories: Anal Gay Première fois Auteur: FrancoisKarzai

    Cela fait plusieurs mois que je l'ai remarqué. Samuel m'attire depuis que je fais du rugby avec lui, et que j'ai découvert sous la douche son corps de dieu grec. Nous avons tout juste 18 ans tous les deux, et nous jouons ensemble au rugby, lui comme demi de mêlé et moi au poste de troisième ligne. Je le regarde souvent dans les vestiaires et j'admire son torse puissant et souple, ses abdos sculptés, ses fesses si charnelles et rebondies, vraiment à croquer, ses cuisses larges... Tout son corps m'excite, et je rêve souvent de lui le soir...
    
    Bref, ce jeune homme occupe beaucoup de mes pensées et ce soir là, nous finissons l'entrainement peu nombreux, les périodes d'examens tarissent le nombre de joueurs. Comme j'ai remarqué que Samuel s'est attardé avant d'aller aux vestiaires, je me déshabille lentement en bavardant avec les autres, dans l'espoir de rester seul prendre ma douche avec lui. Ainsi, lorsqu'il nous rejoint, nos camarades sont sur le point de partir, et je me réjouis de voir qu'il se déshabille alors que je ne suis que le seul qui vienne de commence sa douche. Il me rejoint sous les jets, et nous discutons un peu, tandis que je m'efforce de ne pas laisser paraitre mon trouble, tâche difficile au vu de notre frêle tenue vestimentaire. En plus, je ne peux m'empêcher d'admirer son sexe, de taille très respectable, et diablement appétissant.
    
    Aucun de nous deux n'étant d'une réputation homosexuelle au lycée, je suis un peu fébrile quant à sa réaction face à une déclaration ou une démonstration de mon attirance à son égard, accompagnée du fait que je le dépasse de 5 cm et que je pèse au moins 10 kg de plus ( sans pour autant être plus gras ), donc avec une allure virile à l'opposé de la pédale que je rêverais d'incarner avec lui.
    
    Je remarque alors qu'il commence lui à bander, et qu'il me regarde en rougissant. Plein d'un enthousiasme infini, je me retrouve également à bander dur, et je me rapproche de lui pour l'enlacer. Je souris et je lui murmure :
    
    -"Je suis si heureux..."
    
    "Je... Je... Ça faisait longtemps que je le rêvais aussi", me répondit-il.
    
    Je l'embrasse alors, et j'ai le bonheur de sentir enfin ma langue rencontrer la sienne ( c'est le premier homme que j'embrasse ), et je sens qu'il se détend également, qu'il vient poser ses mains sur mes fesses. Tout excités, nous commençons à nous caresser et je descends doucement vers son sexe, que j'att**** avec ma main, et que je mets rapidement dans ma bouche. Je commence alors à le sucer, un peu maladroitement au début, surtout qu'il se révèle encore plus impressionnant cambré, mais je trouve assez rapidement mon rythme, aidé par mes multiples essais pratiqués sur un gode acheté un mois auparavant.
    
    Alors que je l'entends gémir de plaisir, ce qui me flatte profondément, il me glisse:
    
    -"Je veux prendre ton cul, maintenant!"
    
    Je me redresse alors, l'embrasse encore et lui réponds en me retournant et en me mettant à quatre pattes, afin de lui présenter mon trou que ...
«12»