1. Lendemain de fête


    Datte: 07/10/2020, Catégories: fh, hh, hbi, plage, hsodo, Gay Auteur: Oli Mart 1977

    Résumé de l’épisode précédent (Partie 1) :
    
    Éric et Iva, un couple de trentenaires +, partent en camping en famille et font la connaissance de Marc et Noémie, un couple plus jeune. S’ensuit une soirée arrosée qui commence par un échange de partenaires et finit en apothéose bisexuelle et homo, une première pour la plupart des participants.
    
    __________________________________________
    
    Quelle soirée incroyable ! Iva et moi rentrâmes nous coucher dans notre tente. Nous étions en même temps sur un petit nuage avec toutes ces endorphines, et complètement vannés. Le vin aidant, nous nous endormîmes comme des masses, tendrement enlacés.
    
    Le réveil fut moins joyeux, entre l’heure (après tout, les enfants s’étaient couchés tôt, eux), le mal aux cheveux caractéristique des lendemains de soirée arrosée et… le cul en chou-fleur, suite à la merveilleuse, mais engageante sodomie que j’avais subie de la part de Marc.
    
    Avec un peu de recul, je n’en revenais pas d’avoir littéralement fait l’amour avec Marc. Ce n’était pas juste une baise. Je n’aurais pas imaginé prendre un tel plaisir à être embrassé par un homme et à lui rendre ses baisers avec une telle intensité. Le simple souvenir me faisait dresser le sexe. Sans parler de la sensation d’être pris profondément, de me sentir femme. Ce sexe en moi qui était si long et si dur et qui prouvait le désir que je suscitais chez Marc. Sentir sa jouissance, les spasmes qui m’élargissaient encore plus le fondement, et sentir son sperme brûlant m’inonder pendant que sa langue était dans ma bouche. C’était excitant, valorisant et un peu perturbant aussi. Par rapport aux jeux anaux coquins dont nous avions l’habitude avec Iva, c’était autre chose. Cela avait ouvert des horizons nouveaux et des sensations nouvelles aussi.
    
    Je voyais bien qu’Iva aussi était dans son monde, elle était pensive. Elle vit que je l’observai et elle me sourit franchement, un de ces beaux sourires purs, pleins de belles dents blanches et bien alignées. Quelle femme magnifique, j’étais décidément chanceux.
    
    Une fois la toilette et le petit-déj’ passés, nous allâmes tous sur la plage ; les enfants partirent jouer au bord de l’eau, nous laissant seuls. Nous attendions tous les deux ce moment, nous avions besoin d’échanger sur l’expérience que nous avions vécue, nous mettre un peu à jour et à niveau sur nos sensations, notre ressenti, en reparler à froid.
    
    Nous étions en phase : la soirée avait été merveilleuse, excitante et érotique comme notre vie sexuelle ne l’avait été depuis longtemps. Pas de trace de jalousie, pas la moindre frustration, pas non plus de regret ou de rejet. Ouf ! Iva avait tout adoré, faire l’amour avec Marc (qui lui avait plu dès le premier regard), me voir faire l’amour avec Noémie, se faire dévorer le minou par cette fille si provocante, goûter son premier sexe de femme (elle avait aimé le goût et les sensations qu’elle provoquait chez sa partenaire), mais aussi me voir sucer un homme et me faire prendre avec ...
«1234...»