1. Camille


    Datte: 06/10/2020, Catégories: Anal Gay Première fois Auteur: feuillevierge

    Je suis un petit minet de 18 ans blond aux yeux bleus, mince et peu musclé et assez efféminé. Au lycée j’étais traité de pédé par les gros bœufs mais je m’en suis accommodé car je m’entendais bien avec les filles qui étaient des copines et certaines de vraies amies à qui je me confiais. Je suis maintenant en fac de lettres et je me suis inscrit dans une salle de sport, pas trop près de chez moi et qui a la réputation de permettre des rencontres. J’y suis depuis trois mois une à deux fois par semaine et j’observe. Le proprio qui est aussi l’entraîneur est un grand black très baraqué et viril avec un physique de muscles saillants. Il est gentil et guide bien les exercices pour un public hétérogène : des hommes musclés qui se regardent sans arrêt dans les glaces, des jeunes femmes qui améliorent leur taille fine, des plus âgées qui tentent de sauver les meubles, des jeunes hommes qui veulent se construire une capacité de séduction etc …
    
    Un soir après avoir quitté le club dans les derniers je discutais un moment avec un autre adhérent sur la place près de la salle. J’aperçu Camille une jeune femme brune tonique et appétissante, qui se prénomme comme moi, revenir à la salle qui était fermée. Je me dis qu’elle avait dû oublier ses clés. Nous partions chacun pour rentrer quand je me dis que c’était bizarre qu’elle ne soit toujours pas ressortie. Poussé par la curiosité j’attendis un moment puis retournai et entrai discrètement dans le club. Le hall était ouvert et je pus pénétrer dans le vestiaire des hommes d’où j’entendis les râles d’une voix féminine. Par la porte entrouverte je pus voir Camille couchée le ventre sur le bureau de l’entraîneur qui se tenait debout derrière elle et qui lui besognait le cul avec son pénis de forme olympique. Je matai un peu puis m’éclipsai sans bruit. J’avais trouvé la scène excitante et l’info intéressante d’autant que cette Camille était une jeune mariée de l’année. Le soir j’y repensais et ce n’était pas de Camille que je rêvais.
    
    La semaine suivante je fis le coup des clés et je revins peu après la fin de l’entrainement pour faire semblant de les chercher. L’entraîneur parut amusé, me laissa chercher puis il vint me voir. Alors ses clés ? Je les avais dans une autre poche lui dis-je. Nous étions dans son bureau. Il me demanda si c’était bien des clés que je cherchais. Je rougis et ne sus quoi dire. Il vint vers moi Il était très grand, impressionnant. Il me mit la main sous le menton et me dit. Je vais prendre ma douche si ça te dit vient avec moi. Je rougis encore plus mais le suivi dans la douche. Nous étions nus et il me demanda de lui frotter le dos. J’ai un petit sexe assez fin mais cela me donna une érection bien visible. Après la douche il me dit de le suivre dans son bureau. Il s’assit et me fit venir sur ses genoux face à lui. Il me dominait d’une bonne tête. Il me fixa, me glissa ses pouces dans la bouche pour jouer avec ma langue puis mouilla mes tétons avec ma salive. Il les caressa, les pinça et ...
«12»