1. Sortie en boite avec les copines


    Datte: 03/10/2020, Catégories: Partouze / Groupe Hardcore, Sexe Interracial Auteur: michelemimi

    Pour se remettre de notre aventure à la ferme où Sofia avait réalisée son fantasme de se faire pisser dessus pendant que Françoise et moi avions été agréablement abusées par des black et des arabes bien monté sous les yeux de Christian qui filmait tout, nous décidons avec toutes les trois de passer une soirée entre filles. Nous en profitons pour inviter Laurie se joindre à nous.
    
    Après quelques libations, nous partons en boite pour nous éclater un peu sans nos Maîtres. Nous ne sommes pas les moins remarquées dans la boite alors que nous sirotions nos cocktail avachies dans les profondes banquette de la boite.
    
    Un peu éméchées, j'entraîne mes copines à se tortiller sur le danse floor. La salle est bondée et les corps se touchent souvent. Dans nos déhanchements trop provocants, nous ne remarquons pas un groupe de black qui se frottent à nous plus qu'il ne faudrait.
    
    Alors que l'un d'eux se colle plus ostensiblement à moi, émoustillée, je lui souris. Il prend ça pour une invitation et plaque ses mains sur mes fesses en se frottant contre moi. J'en fait autant et commençons à danser langoureusement. Amusée et excitée je lance un œil aux copines pour constater qu'elles ne sont pas en reste non plus. Électrisée, mes seins se pressent contre son torse. Nous sommes si collés l'un à l'autre que je peu sentir son sexe gonflé contre mon pubis. Désinhibée par l’alcool, je risque ma main sur son sexe en érection. A travers l’étoffe, je peux augurer qu'il de dimension généreuse. Je regarde autour de moi et voyant que personne ne nous prête attention, je glisse ma main dans son slip et le masturbe doucement. Son engin prend de tel proportion qu'il en sort de son pantalon. Là, il me prend par le bras et d'autorité m'entraîne dans les toilettes de la boite. Arrivés dans les toilettes des hommes, Sans se préoccuper des regards des hommes présents, il ouvre la porte d'un chiotte, m’assoit sur la cuvette, sort sa grosse bite du pantalon et en me la mettant sous le nez et me lance :
    
    « Suce-moi ! »
    
    Obéissante, je fais doucement courir mes mains le long de sa hampe dressée d'envie, soupèse ses bourses lourdes et prometteuses pour enfin poser mes lèvres sur son gland turgescent. Je suis de plus en plus excitée, et je sens ma chatte dégouliner de cyprine. Je le suces avec gourmandise quand j'entends des rires féminins dans le local. Se sont mes copines qui comme moi se font entreprendre par un groupe de black.
    
    Les toilettes de la boite se transforme rapidement en orgie. Elles se font culbuter sur les lavabos sans pudeur et sans se soucier d'être vues par les clients de l'établissement, alors que mon partenaire maintenant me baise la bouche en me disant :
    
    « Ta vu mes potes s'occupent bien de tes copines ! »
    
    Sa grosses bite palpite sous ma langue ? J'adore ces instant. Plusieurs fois je l’engloutis toute entière, goulûment, jusqu’au fond de ma gorge. Je le pompe bien à fond comme je sais si bien le faire. Après un tel traitement, je sens les spasme ...
«123»