1. Une soirée avec ma copine et ses amis (4)


    Datte: 20/09/2020, Catégories: Partouze / Groupe Auteur: Loco2016

    (Suite... )
    
    Je suis au paradis, Holly et Marina me sucent la bite comme deux chiennes en chaleur. Pour un type comme moi au physique ingrat et qui souffre d’un grand manque de confiance en lui, voir deux femmes au corps sublime et à la poitrine généreuse qui me veulent est le genre de scène que je pensais pouvoir n’imaginer qu’en rêve. Leurs regards brulent de passion. Elles ne se moquent pas de moi, elles ne font pas ça pour me taquiner, elles veulent vraiment coucher avec moi.
    
    Elles me pompent chacune à leur tour. Quand l’une m’avale goulument, l’autre me lèche la tige ou joue avec mes boules. Parfois, elles me lèchent le gland ensemble, cela me rend dingue ! On ne me fera pas croire que c’est leur première partie à trois.
    
    — Preums ! déclare soudain Marina.
    
    Elle arrête sa fellation pour me grimper dessus.
    
    — Hey ! Je l’ai vu en premier ! proteste Holly.
    
    — Trop tard.
    
    Sans que je n’aie trop mon mot à dire, la rousse pulpeuse attrape ma verge et se l’introduit dans le vagin. Elle me chevauche comme un gode michet en soupirant bruyamment, je suis bien trop heureux de la laisser faire. Je la tiens par les hanches et la laisse m’imposer son rythme. Mes yeux ont du mal à se détacher de sa splendeur. Ses courbes sont parfaites, sa pâleur se marie avec ses tâches de rousseurs. Elle est aussi belle que ma Zoé, n’importe quel homme serait désireux de lui faire l’amour.
    
    Je suis autant excité par ce que je vois que par ce que je ressens au niveau de mon sexe. Elle dégage tant de sensualité. Elle ferme les yeux, obnubilée par son plaisir. Ses seins qui se balancent devant mon nez me font craquer, je me redresse pour lui lécher les tétons.
    
    — Hmm, oui, continue, m’encourage-t-elle.
    
    Je ne peux plus résister à les empoigner. Ils sont gros, ils sont doux. Ma Zoé aussi est gâtée par la nature, mais cela ne veut pas dire que je peux pas apprécier une autre belle poitrine.
    
    Jalouse, Holly s’installe à côté de moi pour me distraire. Elle me force à m’éloigner de sa copine pour m’embrasser. Je passe une main dans son dos pour la tirer vers moi, nos langues s’entremêlent. J’ai l’impression d’être le maitre d’un harem, des gens seraient prêt à tuer pour être à ma place, parmi eux, leurs petits-copains doivent sans aucun doute être en tête de liste. Je ne préfère pas penser à ce qu’ils font à ma chérie pour se venger.
    
    — C’est à mon tour, maintenant, fait Holly.
    
    Marina laisse sa place sans chamaillerie, je goute à la moiteur de sa chatte. Je n’avais pas baiser depuis des mois et des mois, et voilà que c’est la troisième fille avec qui j’ai la chance de baiser en un seul soir ; je ne romps pas mon sevrage à moitié. La blonde bondit sur moi comme l’a fait son amie. Je confirme ce que je pensais depuis le début : c’est elle qui à la poitrine la plus énorme ; ce n’est pas seulement une question de taille, ses seins sont aussi magnifiques, avec de beaux tétons pointus et de grosses aréoles. Je reste un moment passif rien que pour le plaisir ...
«1234...12»