1. Le cap d'Agde pour nous


    Datte: 16/09/2020, Catégories: Entre-nous, Les hommes, Auteur: FED ERIC

    On est arrivé au Cap vers midi, on a déjeuné dans le bahut avant de se présenter à l’accueil. Les mecs de l’entrée était en short et tee shirts, cool. Ils ont indiqué la place à José pour son bahut et on a du sortir nu pour aller chercher un bracelet et donner les papiers. La, le mec a sorti un plan pour indiquer l’emplacement du bungalow. Ensuite on a sorti une seule valise à roulette pour aller le voir. Il n’était pas petit un rez de chaussé avec une cuisine , un coin salon et au premier deux chambres avec une terrasse faisant la moitié du tout. En se penchant il a fait un signe. Le mec que José venait de saluer était le gérant du camp et lui a fait signe qu'il allait vers l'accueil.
    
    Bon voilà l'occasion de vous montrer, mes petites chiennes. Bien sur, dehors vous n'êtes que des amis invités. Allez prendre votre douche et on va aller prendre le verre de bienvenue. Toi , Dominique rince toi à l’eau froide.
    
    On est parti se doucher ensemble. Se caressant et jouissant comme de petits animaux heureux de vivre. Je l’ai laissé sortir pour me rincer. Cette fois je pouvais sortir. J'évitais de regarder trop bas mais si au début j'étais mal à l'aise j'ai assez vite fini d'y faire attention. Je ne regardais plus que les visages. A l'accueil le gérant nous a offert le pot de bienvenue, j'ai su plus tard que tout le monde n'y avait pas droit mais le bungalow haut de gamme que louait José devait justifier cela. Il nous a amené faire le tour des nouveautés. Le toboggan donnant sur la piscine était impressionnant. Ils avaient même un supermarché et pas loin de chez nous un accès à la plage nudiste. Il nous a bien spécifié de ne sortir qu'avec le bracelet de façon à pouvoir rentrer ensuite. Il nous a laissé nous souhaitant bon séjour. De retour au bungalow on a pris chacun une serviette et direction la plage.
    
    La sensation de l'eau sur le corps nu était délicieuse et rafraîchissante. On a joué un moment tout les trois et on est allé se sécher sur le sable. On a passé un brumisateur de produit solaire sur le dos de José avant de se vaporiser mutuellement. On s'est allongé sur le ventre pour bronzer . Des gens passaient, pas tous nus mais sans attentions particulières. J'ai vu passer un couple superbe, la fille blonde et peu poilue avait l'entre cuisse avec des poils blonds si fins que je devinais la fente de son sexe. Elle avait de petits seins en forme de poire et de larges aréoles. Le mec qui la tenait par la main devait être légèrement plus vieux , dans les 28 30 ans. Bien bâti, musclé sec , des abdos comme j'aimerais avoir et cette fois j'ai regardé, un sexe qui même au repos paraissait imposant avec de belles couilles. Une touffe, au dessus, visiblement taillée complétait l'ensemble. Si j'avais eu les idées mal placées j'aurais juré qu'il devait se tirer les couilles régulièrement mais cette idée a déclenché une érection cachée heureusement dans le sable. Il a eu un simple regard vers moi suivi d'un sourire. Comme s'il devinait.
    
    J'ai du attendre ...
«123»