1. Le vendeur de voiture


    Datte: 15/09/2020, Catégories: hh, extracon, Oral hsodo, confession, extraconj, Gay Auteur: Mickael

    Bonjour, je m’appelle Mickaël, j’ai 29 ans et je suis steward. Châtain, les yeux marron, je mesure 1,78 m pour 74 kg, et je suis plutôt musclé. Je suis assez content de mon corps en fait. Je suis marié, et bisexuel, et j’entretiens de temps à autre des relations bi, avec ou sans la complicité de ma femme. Je vais vous raconter comment j’ai vécu ma première soirée avec l’homme le plus fabuleux que j’aie jamais connu.
    
    J’ai rencontré Bertrand lors de l’achat de ma voiture, il travaille comme responsable dans la concession où je suis client. Avec ma femme, nous avions apprécié son sérieux, mais j’avais très vite constaté que cet homme me faisait beaucoup d’effet. Ma femme, hôtesse de l’air, était en déplacement, et je décidai de me rendre en concession pour un prétexte bidon, afin de revoir mon beau vendeur. Car il est beau, c’est un fait. Mesurant 1,75 m, il est « taillé en V », les cheveux bruns et très courts, avec des yeux verts irrésistibles. J’avais très vite remarqué ses muscles sous sa chemise, et cette vision a servi mes premiers fantasmes. J’avais aussi vu son alliance, mais bon, l’homme étant sympathique, visiblement à l’aise avec moi, je me décidai à le connaître davantage.
    
    Me voyant arriver, son visage s’est fendu d’un beau sourire, et il me proposa un café. Discutant de la date de livraison de ma voiture, notre conversation a ensuite dérivé sur nos vies respectives, et après une heure de conversation, il me fit comprendre qu’il avait un rendez-vous à assurer. Avant de partir, je pris mon courage à deux mains, et lui demandai s’il souhaitait échanger un verre après la fermeture. Il accepta, précisant que sa femme était absente une partie de la semaine, et qu’il n’avait donc pas de contrainte horaire. J’étais aux anges.
    
    Vers 20 h, je me rendis au bar dans lequel nous devions nous retrouver. Je n’ai pas attendu longtemps avant de le voir arriver. Il était vêtu d’un pantalon en toile blanc assez serré, d’un t-shirt noir moulant et d’un blouson en cuir. Bref, il était magnifique. On a commencé à discuter autour d’un verre, et je me suis fait plus entreprenant, multipliant les sous-entendus. Au bout d’une demi-heure, il m’a proposé de passer la soirée chez lui, ce que j’ai bien entendu accepté ! Je l’ai déshabillé du regard sur le trajet nous amenant chez lui, une belle maison au milieu d’un bois. J’avais l’impression que nous étions seuls au monde. À peine entrés chez lui, je pose ma veste sur un porte-manteau, et je me retrouve face à lui en me retournant. Je n’ai pas le temps de réagir qu’il m’embrasse, un baiser ferme, viril et divin. Ses mains parcourent mon dos pour effleurer mes fesses. Il me dit :
    
    — Moi aussi, j’en avais très envie.
    
    Je vais sur son canapé, et il me propose un nouveau verre. J’accepte, et il va dans la cuisine. Je suis excité grave et, étant actif, je décide de prendre les choses en main.
    
    Je le rejoins et l’embrasse. Je le plaque contre le mur tout en caressant son sexe à travers son pantalon. Je le ...
«123»