1. Rencontre avec Véro


    Datte: 13/09/2020, Catégories: Hardcore, Première fois Auteur: ahtile

    A cette époque, j'étais étudiant en 1er année d'Architecture à Grenoble, j'avais 19 ans (51 aujourd'hui). Je venais de quitter le domicile confortable de chez mes parents, une grande maison dans le Var, pour m'installer dans une chambre universitaire.
    
    Quelques jours après la rentrée, je suis abordé par une jeune fille, qui logeait au même étage que moi, dont j'avais remarqué ses regards à mon égard qui me laissaient penser que je ne lui étais pas indifférent. Elle avait un corps magnifique, très bien proportionné, elle devait mesurer un petit 1,60m, brune, les cheveux mi-longs, avec des yeux noisettes. Je m'étais dis que malgré un visage pas très harmonieux, je pourrai tenter quelques choses avec elles si le "gibier Grenoblois" s'avérait difficile à att****r! Mais c'est elle qui s'est lancer.
    
    Après quelques banalités sur nos études respectives, nos prénoms et nos âges.....elle me propose de venir partager un plat de pâtes dans sa chambre. Ne voulant pas presser les choses, je prétexte une soirée travail avec un collègue de promo, et lui dit que ce n'est que partie remise. Elle se contente de ma réponse avec un grand sourire et me laisse devant ma chambre. Je la regarde s'éloigner en admirant son magnifique petit cul bien serré dans son jean's. elle s'arrête à 3 portes de la mienne et entre dans sa chambre.
    
    Il est 1h du matin quand je rentre, je gare ma voiture devant mon immeuble, et monte les escaliers jusqu'au 1er étage, niveau ou j'habite. Je glisse la clé dans la serrure et au moment d'entrée dans ma piaule, une porte s'ouvre. c'est véro, ma voisine qui sort et qui me dit:
    
    - "il me semblait bien que c'était toi qui arrivait, si tu n'es pas trop fatigué, j'ai la télé dans la chambre, et un bon film vient de commencer, demain c'est samedi donc si ça te dit, tu es le bienvenu."
    
    C'est vrai que je n'étais pas très fatigué, que en plus la "pêche" de la soirée a été prometteuse, mais pas concluante. Je décide donc d'accélérer mon approche avec Véro.
    
    - "Ok, je prends vite une douche et j'arrive, je prendrai le film en route."
    
    Je passe en vitesse sous la douche, enfile un caleçon et un T-shirt et m'empresse de venir taper délicatement à sa porte pour ne par réveiller tout l'étage...
    
    La porte s'ouvre, Véro m’accueille avec un grand sourire, me laisse entrer et referme la porte derrière elle. je me retourne vers elle et lui dit:
    
    - "Désolé pour ma tenue, mais je suis en mode décontrac."
    
    - " Pas de problème, moi aussi regarde"
    
    Effectivement, je n'avais même pas pris le temps de voir quelle était couverte d'un simple shorty bleu ciel et d'un débardeur blanc un peu ample, mais qui laissait parfaitement deviner une poitrine de belle taille et d'une tenue parfaite. Ces tétons marquait légèrement le tissu et l'idée de jouer avec me montait immédiatement au cerveau.
    
    Les lits des chambres étant des lits en 90, elle se penche pour att****r et replacer ses oreillers contre le mur pour nous aménager un genre de canapé de fortune. ...
«1234»