1. -Belle fille(s).


    Datte: 07/09/2020, Catégories: Première fois Hardcore, Auteur: VicentH178090

    Laetitia, que j'ai sodomisée il y a peu, est montée faire sa toilette intime et se changer, nous laissant seuls, Aurélie mon amour et moi.
    
    Je demande à ma jeune amante :
    
    « Dis-moi Aurélie, pourquoi me pousses-tu dans les bras de ta soeur, tu sais que tu peux me demander tout ce que tu veux, je marcherais dans le feu si tu me le demandais, mais j'aimerais bien savoir quand même ! »
    
    « Pour plusieurs raisons. D'abord c'est un marché avec elle, elle va nous laisser seuls au moins jusqu'à demain soir, pour repartir ensuite. Mais surtout, il faut que tu saches que depuis que nous sommes petites, nous rêvons de toi, tu connais notre complicité, et bien depuis longtemps nous partageons, ma sœur et moi, l'envie d'être dans tes bras ! »
    
    « Je … Je ne comprends pas ! »
    
    « Et bien, on te regardait, on faisait des commentaires sur ton corps. On te détaillait, surtout quand tu étais en slip.
    
    On jouait aussi à ‘faire semblant' ! Laetitia me serrait dans ses bras comme tu l'aurais fait, ou bien, elle me donnait la fessée comme si c'était toi. Et on changeait les rôles la fois suivante. »
    
    « Mais … Moi, c'est toi que j'aime ! Je ne veux pas être partagé entre vous deux ! Déjà que je ne sais pas comment agir avec votre mère ! »
    
    « Ne t'inquiètes pas ! Rêvons ensemble et vivons l'instant présent ! »
    
    C'est ma mignonne qui me donne une leçon de philosophie. J'en reste bouche bée et admet en l'enserrant contre moi. Comme nous sommes encore nus tous les deux, le contact direct de nos peaux se révèle extrêmement agréable et nous en jouons en nous effleurant.
    
    Laetitia nous rejoint, avant de nous quitter, elle nous dépose une bise sur les lèvres et dit :
    
    « Je vous laisse les amoureux ! Et toi, Papou, c'est quand tu veux … »
    
    Pour la réprimander, je lui donne une petite claque sur la fesse qui la fait minauder avant de s'en aller.
    
    Après tous ces ébats, j'ai besoin de me rafraîchir. Aurélie et moi décidons de prendre une douche ensemble. Quand je lui dit, qu'auparavant, je dois faire pipi, elle me prie d'attendre et de la rejoindre dans la cabine où l'eau coule déjà .Ce qui me donne encore plus envie. Je vais devoir me retenir le plus possible!
    
    Aurélie dévie le jet d'eau et me savonne le torse avec tendresse. Quand elle arrive à mon bas ventre, je lui signale que je suis sensible de cet endroit en serrant les cuisses.
    
    « Si tu dois faire pipi, vas-y, libère-toi ! »
    
    Elle tient mon sexe pointé vers son ventre. Je la dévisage, totalement déconcerté.
    
    « Mais ! Je ne vais pas faire ça ici ! »
    
    Elle appuie sa main sur mon pubis, tout en me décalottant le gland. Elle m'implore presque :
    
    « Vas-y, fais-le pour moi ! »
    
    Très intimidé, je me force et un petit jet d'urine sort de mon méat. Elle semble satisfaite et me dit :
    
    « Aller, encore ! »
    
    Je libère ma miction sur son ventre tout d'abord, puis elle dirige ma lance pour s'éclabousser la poitrine, les jambes, se baisse pour s'arroser le visage, elle ouvre même la bouche.
    
    Je ...
«1234»