1. Nicaline ou l'histoire d'une jeune femme de notre temps


    Datte: 01/08/2020, Catégories: fh, amour, volupté, intermast, Oral pénétratio, mélo, Auteur: Nicolas

    8
    
    Mardi matin, ce ne fut pas sans une légère appréhension qu’Aline reprit le chemin de l’agence. Comment Pierre allait-il se comporter vis-à-vis d’elle après le week-end qu’ils venaient de passer ? Elle avait confiance en lui et elle était quasi convaincue que rien ne serait changé, dans leur relation de travail bien sûr, mais malgré tout elle ne pouvait s’empêcher d’y penser.
    
    Autant le dimanche avait été pour eux trois quelque peu agité, y compris dans la nuit qui avait suivi la séance de bronzage chez Pierre, autant le lundi qu’ils avaient passé en grande partie ensemble également avait été chaste. Ils avaient pris le petit déjeuner, en fait un énorme brunch, très tard sous la véranda, puis avaient consacré le reste de la journée à se dorer au soleil, à lire, à écouter de la musique.
    
    Bien qu’ayant vécu dans la plus stricte nudité pendant ces quelques heures, leurs sens au repos, ils n’avaient eu aucune activité amoureuse. L’atmosphère était baignée de tendresse et d’amour, ils avaient eu les uns pour les autres quelques gestes câlins, voire même quelques caresses plus ou moins appuyées. En fait cela la rassurait un peu. Pierre et Mireille ne l’avaient pas introduite dans leur couple comme un objet dont on use, et que l’on jette une fois que l’on n’en veut plus.
    
    Elle arriva la première et eut un petit sourire en constatant que la pharmacie était encore fermée.
    
    Les amoureux ne se sont pas réveillés ce matin, pensa-t-elle. Cette réflexion lui causa un petit pincement au cœur. Elle aussi aurait bien aimé avoir quelqu’un auprès de qui oublier de se réveiller le matin. Cependant même si elle enviait son amie, il ne lui venait aucun sentiment de jalousie.
    
    Le téléphone la sortit de ses pensées.
    
    — Agence Sorem, je vous écoute.
    — Bonjour madame, Albert Cassian, monsieur Sorem est-il disponible ?
    — Monsieur Sorem n’est pas encore arrivé, que puis-je pour vous ?
    — Voulez vous lui demander qu’il m’appelle à l’office notarial, s’il vous plaît.
    — Un problème sur un dossier en cours ? Je peux peut-être vous renseigner.
    — Non rassurez-le, il ne s’agit pas d’un problème. J’ai devant moi un vieil ami qui cherche quelque chose de très précis. Je pense que Pierre doit avoir cela dans ses cartons. Pensez-vous qu’il pourra le recevoir dans la matinée ?
    — Il a déjà deux rendez-vous ce matin, mais votre ami peut passer quand il veut. Si monsieur Sorem n’est pas disponible, je commencerai les recherches.
    — C’est une bonne idée. Je vous l’envoie dans quelques minutes.
    — Bonne journée, maître Cassian.
    — Merci, à vous également.
    
    Ayant raccroché, elle se demanda ce qui se passait et pourquoi son patron n’était toujours pas arrivé. Au même moment, quelqu’un entra dans l’agence et s’inquiéta de ce que la pharmacie était toujours fermée.
    
    — Je pense que mademoiselle Leloir sera un peu en retard ce matin, mais elle ne tardera pas à ouvrir. Pouvez-vous repasser d’ici une petite heure environ ?
    
    La dame en question ayant quelques courses à ...
«1234...16»