1. Strip ferry


    Datte: 31/07/2020, Catégories: fhhh, fplusag, inconnu, bateau, strip, Oral préservati, Partouze / Groupe jeu, Auteur: Nadège

    Je viens de passer la quarantaine, l’été dernier. Ce fut un petit choc moral.
    
    Quand les vacances arrivèrent, mon mari, que j’adore, et qui me comble entre autres sexuellement, était parti avec nos deux enfants en Corse. Ayant moins de vacances que lui, je devais rejoindre ma petite famille une semaine après.
    
    Je quitte le boulot en début d’après midi, prends le train Chambéry-Marseille et me retrouve devant le ferry, le Danielle Casanova, pour embarquer vers vingt heures. Par souci d’économie, et également pour ne pas me retrouver avec des inconnus, je n’ai pas pris de couchette dans une cabine, mais juste un fauteuil. Le bateau part et en contemplant Marseille, le château d’If, je n’aspire qu’à une chose : passer une nuit tranquille pour être en forme le lendemain à l’arrivée, à Ajaccio. Quand les lumières de la ville s’éloignent, je vais au bar du ferry avec un bon bouquin et des journaux pour occuper mon début de soirée.
    
    À la table d’à côté, quatre jeunes hommes d’environ vingt-cinq ans jouent au tarot. Je les regarde à peine, par contre je les écoute et j’avoue qu’ils sont plutôt drôles. Le tarot à quatre, quand on n’est pas expert, ce n’est pas très intéressant, et je les entends plusieurs fois dire qu’il faudrait un cinquième.
    
    Sentant que je les observais de plus en plus, l’un d’entre eux se retourne et me demande si je souhaite jouer. Adorant le tarot, j’accepte et je me mets rapidement dans cette ambiance de jeu. Dans le tarot à cinq, on ne joue jamais tout seul, c’est toujours deux contre trois. Cependant, les scores sont individuels et, au bout d’une bonne heure de jeu, j’étais en négatif, dans les bas-fonds.
    
    L’un d’eux fait alors la remarque que, heureusement pour moi, on ne joue pas les habits, sinon je serai déjà entièrement nue. Je réplique alors qu’à ma connaissance il est difficile de faire ce type d’enjeu au tarot. Immédiatement après, bien sûr, ils me proposent de faire un vrai strip poker dans leur cabine. J’avoue que leur proposition est tentante. Bien que de nature un peu exhibitionniste, je n’ai jamais eu l’occasion de vivre cela, même dans ma période étudiante délurée. Cependant, je suis lucide et je me doute bien qu’un strip poker ne s’arrête pas lorsqu’une personne est nue ; me retrouver dans une situation ambiguë avec quatre hommes m’inquiète.
    
    J’accepte cependant leur proposition en précisant bien que c’est moi qui fixe les règles du jeu et que je me donne le droit d’arrêter quand je veux. Je leur précise également que j’ai quelques années de plus qu’eux et qu’ils risquent d’être déçus.
    
    Leur cabine est composée de deux lits superposés et nous nous asseyons tous les cinq sur les lits, de façon à nous faire face. La règle du jeu est simple, nous jouerons au poker menteur (pour ceux qui connaissent) et à chaque tour le perdant devra se lever et enlever un habit devant les autres. Chacun aura quatre habits à enlever pour se retrouver nu. Pour ma part, je suis vêtue d’une culotte, un soutien-gorge, une ...
«1234...»