1. 20 ans quel bel âge pour s'amuser.


    Datte: 31/07/2020, Catégories: hh, hplusag, jeunes, Oral init, Auteur: Plaisirsdual

    Au risque de couper l’herbe sous le pied des faucheurs de tous poils, je précise que je n’ai pas pour ambition d’écrire le texte de l’année mais simplement de mettre noir sur blanc quelques souvenirs.Voilà donc le premier et s’il y a des amateurs, d’autres peuvent suivre.
    
    Nous sommes à la fin des années 80, 20 ans à peine révolus, et je joue avec le Minitel.
    
    J’ai la chance d’habiter chez mes parents, absents assez souvent pour des raisons professionnelles, et donc de pouvoir bénéficier de cet outil.
    
    Quelques tours sans succès sur les sites de rencontre hétéro puis je décide de m’orienter vers des sites entre hommes.
    
    Je sais bien que cela m’excite d’échanger quelques fantasmes, de faire envie mais plus le temps passe plus je m’imagine me laisser aller à quelques coquineries si d’aventure une rencontre se matérialisait…
    
    Je choisis toujours un plus âgé, actif avec une âme de professeur.
    
    Me voilà donc en train de rentrer un pseudo du genre « bjh20a pour h mûr »… Un peu prétentieux sans doute pour le « bjh » qui peut se traduire par beau jeune homme, mais 1 m 78, 68 kg, imberbe pas trop mal fait et aux dires de la gent féminine assez mignon je n’ai peur de rien.
    
    Après quelques contacts sans intérêt, un homme habitant dans la même ville se présente.
    
    Là, petit moment de solitude devant cette question très directe… c’est peut-être le moment de faire une réponse toute aussi directe sans faire la mijaurée.J’envoie donc un petit message du genre :Salut je m’appelle Sylvain, j’ai envie de faire des cochonneries avec un H actif si il est sympa cool propre.
    
    Le coquin a dû sentir la bonne aubaine pour me mettre dans l’embarras en jouant avec mon inexpérience en me demandant de préciser :
    
    Me faire prendre ne me tente pas du tout alors j’essaie d’être clair sur mes désirs : me montrer, me dessaper me faire caresser et pratiquer une fellation me tente ce que j’exprime assez clairement en constatant que mon cœur s’accélère. Lui insiste sur des questions précises, savoir si j’aime le goût d’une queue, être regardé, si j’avale le sperme… Plus ça va plus je m’y vois mais je réponds de manière assez évasive sans avouer mon inexpérience totale…
    
    Quelques échanges sur nos physiques respectifs n’atténuent pas mon trouble… J’ai envie moi aussi d’aller plus loin. Je le laisse prendre l’initiative. Il propose de me recevoir chez lui dans son appartement pour faire connaissance. Il me rassure en me disant que rien n’est jamais obligatoire alors au bout de quelques instants, je cède et je m’engage à venir.
    
    Je prends une douche rapide avec une érection qui ne me quitte pas… Je résiste à l’envie de me caresser pour ne pas perdre mon excitation et je saute dans ma vieille voiture vêtu d’un jean et d’un tee-shirt.
    
    Le trouver n’a pas été très compliqué… par contre monter les marches jusqu’à son appart et sonner à sa porte un peu plus… Il ouvre quasi immédiatement et me laisse planté là en me dévisageant puis en me regardant de haut en bas. ...
«1234»