1. Soumise LEA (1)


    Datte: 03/07/2020, Catégories: BDSM / Fétichisme Auteur: Sarang

    Le lendemain soir, j’appelai Soumise Léa, il était 20 heures. Elle décrocha !
    
    — Bonsoir ma Chienne, comment vas-tu ?
    
    — Bonsoir Maître, bien merci, je suis contente que vous m’appeliez. Est-ce à dire que ma lettre de soumission vous a plu ?
    
    — Oui ma Chienne, tu as cinq minutes pour monter dans la tenue que je t’ai imposée.
    
    — Oui Maître, j’arrive.
    
    En attendant, je repris la bouteille en verre utilisée la veille que je posai sur la table, et la cravache à côté. Je pris mon sac où je disposais d’un certain nombre d’ustensiles que je posais aux pieds de la table de salon. Je regardai l’heure, il était 20h07 quand j’entendis frapper à la porte, j’ouvris et je la vis en imper bleu, ouvert sur sa nudité et en talons, mains dans le dos et jambes écartées.
    
    — Tu es en retard de deux min.
    
    — Pardon Maître, il y avait du monde dans l’ascenseur...
    
    — Ce n’est pas mon problème ; quand je dis cinq minutes, ce n’est pas sept...à toi de prendre les dispositions qui s’imposent, tu seras punie !
    
    — Oui Maître !
    
    J’écartai les pans de son imper afin de dégager ses seins, je pris ses tétons entre mes doigts et les serrais fort, un gémissement sortait de sa gorge
    
    — Je ne veux pas t’entendre. Je plaçai ma main entre ses cuisses et commençai à fouiller sa chatte, déjà humide. Bonne Chienne, tu es déjà excitée. Je bougeai mes doigts tout en massant son clito de mon pouce...
    
    — Hooo Maître, vous me rendez folle, j’ai pensé à vous toute la journée, je priais pour que vous acceptiez de me dresser...
    
    — Avant de rentrer, sache que je veux que tu t’épiles totalement ; en outre, tu porteras un rosebud dans ton cul toute la journée, même à ton travail. Tu le retireras le soir en rentrant, tu iras te caresser...Trois fois par jour jusqu’à la limite de la jouissance, mais interdiction de jouir, suis-je clair ?
    
    — Oui Maître, je vais devenir dingue à ne pas jouir.
    
    — Non, tu vas devenir Chienne, et prête à tout pour disposer de mon accord afin de jouir.
    
    — Ho oui Maître.
    
    — Rentre, et ôte ton imper...à genoux, en position d’attente.
    
    — Oui Maître...
    
    Elle se mit à genoux, bien droite, mains dans le dos, je sortis ma queue et lui baisai la bouche à fond, quand je bandai bien dur et prêt à jouir, je me retirai, elle dit, noonnn, encore maître
    
    — A quatre pattes, va au milieu de la pièce, je pris la cravache.
    
    — Pour ton retard, tu auras 18 coups : six sur le cul...Six sur les seins, et six sur la chatte, autre chose, je t’accorde un safeword...à savoir que tu pourras tout arrêter, à n’importe quel moment, en prononçant un mot qui sera simplement « stop », il est évident que si tu le prononces, cela mettra fin à notre relation, as-tu tout compris ?
    
    — Oui Maître, je ne veux pas vous décevoir.
    
    — Je te laisse le choix, par où veux-tu commencer ?
    
    — Les seins Maître, la chatte et mon cul en dernier ressort, j’ai peur Maître.
    
    — Allonge-toi sur le dos sur la table. Elle se mit sur le dos, cuisses écartées, les pieds pendants, je ...
«1234»