1. Première fois avec un inconnu


    Datte: 29/06/2020, Catégories: hh, hbi, hsoumis, hdomine, Masturbation Oral préservati, hsodo, Auteur: Franck 6

    Depuis quelques mois, niveau sexuel, c’est le calme plat avec ma femme ; notre couple connaît un gros creux et mes envies d’amours masculines reviennent au galop. Après avoir eu quelques aventures avec mon pote Sylvain, je veux passer à autre chose et j’ai envie de baiser avec un mec, sans autre pensée que prendre du plaisir sans se prendre la tête. J’ai donc été sur des sites de petites annonces par chez moi et je laisse mon profil. Je discute avec deux gars mais ça ne va pas plus loin. Puis je reçois un mail de Philippe qui me dit que mon profil l’intéresse. Il est bi comme moi, sa copine habite à 100 km de chez lui et il aime se faire prendre par des mecs quand il est seul la semaine. Nous commençons donc à discuter, à nous exciter par mail, et nous nous envoyons nos photos. Je ne suis pas emballé par le physique de mon interlocuteur ; sa photo fait un peu psychopathe ! Je préfère arrêter là.
    
    Après quelques semaines de silence, je lui demande des nouvelles : il a trouvé un mec avec qui c’est resté soft – branle et suce – mais il est resté sur sa faim. On recommence à discuter et, malgré la photo, il m’excite. Au fil des discussions, il aime que je lui dise que je vais le dominer gentiment, le traiter de salope, le prendre comme une femme en chaleur ; bref, il veut devenir MA salope.
    
    Rendez-vous est pris un jeudi midi ; j’avoue que je suis assez angoissé. Ma femme pourrait vouloir m’appeler, des copains manger pas loin… Bref, je veux éviter les ennuis ; et puis je ne sais pas ce qui m’attend chez Philippe, 1,90 m, bien gaulé, qui peut – malgré mon mètre 83 – très bien devenir violent.
    
    Après quinze minutes d’hésitation, et donc de retard, je sonne à la porte. Le premier contact est une poignée de main chaleureuse, un grand sourire et une gêne réciproque qui m’enlève tout doute quant à ma présence ici.
    
    Il me propose un café ; on s’assoit sur le canapé, on discute comme si on se connaissait depuis un moment et il pose sa main sur ma cuisse, me regarde dans les yeux et remonte sa main sur mon sexe qui se réveille.
    
    — Tu permets que je la voie ? Les photos m’ont vraiment laissé rêveur !
    — Bien sûr !
    
    Je me lève, enlève mon pantalon et mon caleçon ; je suis en tee-shirt devant lui, le sexe maintenant bien dur. Il le prend dans sa main et le caresse doucement. Mon sexe de 18 cm le faisait fantasmer dans nos mails, et il me disait toujours combien il avait envie de le sucer et de le sentir en lui. Doucement, il avance sa bouche et lèche mon gland, enfourne ma queue qui disparaît dans sa bouche chaude et humide. Je suis aux anges.
    
    — Suce-moi bien, vas-y, prends-la entière.
    
    Il l’enfonce le plus profondément possible et mon sexe entier est entouré de la chaleur de sa langue, de ses joues, de cette bouche que je veux depuis des semaines. Je prends sa tête dans mes mains et donne le rythme, pas trop rapide, juste ce qu’il faut pour le dominer un peu, comme il aime.
    
    — Lèche mes couilles.
    
    Il descend, me lèche les bourses, les ...
«1234»