1. Flo, un flot de désir


    Datte: 29/06/2020, Catégories: fh, douche, telnet, volupté, BDSM / Fétichisme odeurs, chaussures, Masturbation Oral préservati, pénétratio, tutu, Auteur: Alex4

    « Coucou toi.
    
    Visiblement je me suis levé avant toi aujourd’hui, car je n’ai pas encore reçu ton mail promis.
    
    Ce matin, dès mon réveil, mon sexe était dur, très dur. C’est courant chez les hommes, mais rarement à ce point là. Il me faisait carrément mal. Ma première image était toi, nue, trempée sous la douche, ta main activée sur ton sexe, comme tu me l’as promis hier soir sur notre site de rencontre. »
    
    Mais bon, j’ai quand même réussi à me lever. Enfiler un boxer fut plus dur.
    
    Je me suis dit que c’était le bon moment pour mettre sur papier un de ces scenarii que j’imagine sans cesse pour notre future rencontre.
    
    Le voici enfin ce studio que tu attendais tant. Petit, mais très mignon, chaleureux, confortable, et une bonne affaire. Un de ces studios typiques des arrières cours de Bruxelles, très calme, un îlot où se réfugier au milieu de la folie de la ville. L’endroit que tu attendais tant, pour que l’extraordinaire jeune femme de 20 ans que tu es puisse s’émanciper en toute liberté, en toute décontraction.
    
    Nous y éviterons la folie de la ville, mais pas la folie du plaisir. Ça je le sais, et j’y pense en montant l’escalier qui mène à ta porte. Des semaines que nous attendons ce moment, que nous en parlons, que nous échangeons des « mmmmmm » sur ce site de chat. Des semaines que je t’imagine retirer un string que tu avoues être trempé suite à une de nos conversations qui a encore dérapé… Des semaines que je te demande de penser à moi, lorsque tu retires tes sous-vêtements, ou lorsque tu te glisses nue sous ta couette, ou lorsque tu enduits tendrement ta vulve de savon intime sous la douche.
    
    J’en ai assez d’imaginer, je veux faire descendre moi-même un string humide le long de tes cuisses, je veux me blottir contre ta nudité sous la couette, je veux savonner moi-même chaque repli de ton corps, chaque courbe, …
    
    C’est à tout cela que je pense en frappant à ta porte.
    
    Passer du virtuel au réel comporte des risques, nous le savons. Alors je suis bien décidé à ne pas nous laisser le temps d’avoir peur. Peur que l’autre soit déçu, hésitant.
    
    Notre désir est tel que le risque est finalement limité. L’important est de ne pas réfléchir inutilement. Nous ne sommes pas là pour une demande en mariage, nous ne ferons probablement pas notre vie ensemble, nous ne recherchons pas pour le moment de longue histoire d’amour car nous sortons déjà d’une longue histoire chacun de notre côté.
    
    Nous nous sommes rencontrés par hasard sur un site de rencontre. Très vite, sans que ni toi ni moi ne l’ayons prémédité, nous avons compris que nous recherchions la même chose.
    
    Oh non, pas du sexe. Ce serait bien trop réducteur. Cela ferait de nous de vulgaires animaux. Le fait de ne pas envisager de faire nos vies ensemble ne veut pas dire que nous voulons juste « tirer un coup ». Cela ne nous empêche pas une tendresse énorme, un respect total de l’autre. Je ne viens pas aujourd’hui pour jouir, même si je sais que je vais jouir. Tu m’as dit ...
«1234...»