1. La Saga des esclaves au Château du Marquis d'Evans (épisode N°1252)


    Datte: 28/06/2020, Catégories: BDSM / Fétichisme Auteur: MAITREDOMINO

    Kate au Château (Saga se passant au Moyen-Age, écrite par Kate & textes améliorés par MDE) – (suite de l'épisode précédent N°1251) -
    
    Le Seigneur d'Evans saisissant Kate par la nuque, la forçant à le suivre jusqu'à la grande table de bois massif, laquelle avait été préalablement poussée contre un mur. Il la fit s'allonger sur le dos sur le plateau épais de la table et lui releva la croupe, s'installant entre les cuisses de la belle, tout en baissant ses chausses... Kate, regardait le grand plafond et ferma les yeux de plaisir, quand elle sentit le gland dur et violacé du Maître contre sa chatte déjà toute humide d'excitation. Ses lèvres se mirent à trembler légèrement et son souffle s’accéléra lorsqu'elle sentit la grosse queue dressée et si raide se frotter contre sa fente intime de haut en bas puis de bas en haut. Le Seigneur savait ce qu'elle aimait et prenait un malin plaisir à lui faire subir cette exquise ‘torture’ de la faire languir et de lui donner envie au point qu'elle se cabre pour essayer de le sentir plus en elle. Kate n'y tenant plus supplia :
    
    - Hummmmm ! … Maî … Maître, pitié, s'il vous plait, prenez-moi, comme une chienne.
    
    - Tu veux ma queue, chienne ? Alors supplie-moi mieux que ça, correctement.
    
    - Ô Maître adoré, je vous en supplie, baissez-moi, besognez-moi, pitié Maître Vénéré, je vous en prie, et si vous ne me mainteniez pas ainsi sur le bas du dos, je vous le demanderais à genoux. Ouiiiiii, prenez-moi comme un vulgaire trou … Replissez-moi de Votre Noble Verge …
    
    - Il manque quelque chose dans ta requête, la chienne !
    
    - Ah oui, c’est vrai … pardonnez-moi … S’il vous plait, Maître … S’il vous plait …
    
    - C'est mieux ! En effet, il manquait le ‘‘S’il vous plait’’ … Je vais t'accorder cet honneur de te faire prendre comme une chienne en chaleur …
    
    Le Seigneur et Maître était d'humeur joueuse ce soir-là après cet excellent repas et cette fin de soirée savoureuse à l'initiative de Ses chiennes. Il entra alors Sa grosse queue épaisse et longue dans la chatte trempée de la soumise avec une lenteur déconcertante. Kate gémit de plus belle et donc après quelques mouvements des reins, il fit des va-et-vient lents mais cette fois plus réguliers. Quelques fois en accélérant légèrement la cadence quand il ressortit et d'un coup sec rentra puissamment, jusqu'a la garde, et ressortit de nouveau puis recommença avec des allers et venues rapides, cadencées, virils et puissants pour garder un rythme effréné de pénétration. Kate hurla de plaisir comme elle aime quand la queue du Maître la besogne ainsi, la lime profondément, la pilonne sans ménagement, sentant son pubis toucher le sien à chaque poussée profonde et le gland de la longue queue aller buter contre le fond de son vagin ...
    
    - Surtout chienne ne jouit pas, j'ai d'autres projets.
    
    - Bien Maître, parvient elle à articuler, haletante et déçue que le Maître ne lui accorde pas la jouissance.
    
    Après plusieurs minutes de ce traitement intensif à être ainsi ...
«1234»