1. deux couples expérimentent un étalon hors du commun (3)


    Datte: 28/06/2020, Catégories: Partouze / Groupe Auteur: mlkjhg39

    Découverte d’un étalon hors du commun.
    
    Notre rencontre avec Henri. Episode 3
    
    (Le père de Patrick.)
    
    Résumé : Nous sommes un couple aux mœurs libres et avons fait connaissance dans un lupanar avec un autre couple aux mêmes penchants.
    
    Ils nous ont invités chez eux pour une partie à 4. Une fois la chose faite, Jean, le mari de Sophie, nous a proposé de faire la connaissance d’une vraie bête de sexe, Henri. Il nous en a tant vanté les capacités que nous avons accepté de le rencontrer quelques jours plus tard.
    
    Effectivement, hormis d’être très bien doté par la nature, c’est un amant incroyable et il a fait crier nos 2 femmes et est toujours vaillant. Mais le pire, c’est quand il les sodomise.
    
    Suite et fin
    
    Le gland massif se fraye un passage et efface le sphincter qui l’avale. Elle pousse un hurlement de folie mais Henri n’en a cure. Je ne peux m’empêcher de dire :
    
    -Voilà, il est fiché dedans ma belle enculée.
    
    L’homme ne bouge plus, le sphincter s’est resserré juste après le passage de son énorme gland en forme de champignon.
    
    Les vingt centimètres restants de son sexe patientent une dizaine de seconde à l’extérieur de ma femme. Ma femme? La sienne plutôt! Digne d’une actrice d’un porno hard.
    
    La tension sexuelle est forte, Martine les yeux vitreux ne fait aucun cas apparent de nous qui nous branlons devant elle, le regard perdu elle subit.
    
    L’étalon fait coulisser sa verge en avant, arrachant un long râle à sa partenaire, la femme de ma vie, la bite de cheval lui parcourant les reins, profond, entrant centimètre par centimètre son phénoménal vit.
    
    Elle reçoit sa longueur en entier, les derniers centimètres, les plus gros, lui dilatent son petit trou au-delà de ce qu’elle peut supporter.
    
    Et il recommence à la besogner, se retirant pour revenir par des coups de reins puissants, claquer ses fesses.
    
    Je ne sais pas comment elle peut l’accepter, mais elle jouit comme jamais, un seul râle aigu, incessant, sort de sa bouche.
    
    L’amant collé à ses fesses la laisse se baiser seule, enfin il se retire avec un bruit de succion, elle reste au sol, le rectum largement dilaté ne se referme plus.
    
    — Ah l’horreur, quelle enculade! s’exclame Martine. Je la pratique parfois, mais je n’en tire pas tellement de plaisir. Et là, vu la taille de l’engin, j’ai cru qu’il m’éclatait le rectum!
    
    Elle se met sur le ventre. Il a comprit et l’enfile à nouveau.
    
    Il ne débande jamais ce type ???!!!…
    
    Il la pose par terre en lui disant qu’il préfère la levrette, que c’est plus bandant et confortable.
    
    Et ni une ni deux, il la reprend par derrière.
    
    Sophie en profite pour s’agenouiller devant elle et se fait dévorer le minou par une langue experte.
    
    La scène est incroyable. Il s’enfonce plus profond encore que tout à l’heure et l’impression est planante.
    
    Quand il finit de la limer et qu’il sent l’éjaculation proche, il se retire les mains toujours sur ses hanches pour décharger sur son dos. Elle est à bout de souffle.
    
    Son ...
«1234»