1. Amour en musique 14


    Datte: 27/06/2020, Catégories: Entre-nous, Hétéro Auteur: Mysterious1991

    Viens...
    
    Elle ne portait plus rien, et pourtant… Vu la manière avec laquelle elle me regardait, d’une intensité… l’homme en face d’elle et qu’elle fixait, autrement dit… moi, pouvait facilement comprendre que c’était pour lui qu’elle avait du désir. C’était de ce désir puissant, palpable et brûlant dont elle était habillée.
    
    Quel homme ne rêverait-il pas de caresser un corps aussi beau ? Quel homme ne rêverait-il pas de profiter d’une telle beauté et d’autant de sensualité ?
    
    Lovefool de The Cardigans…
    
    Telle la Vénus d’Urbino du peintre Titien ou bien la Rose de Jack dans le film Titanic, Laura semblait être, à ce moment-là, quand je la regardais à mon tour et que je ne la lâchais pas des yeux, l’incarnation de la beauté ET de la sensualité.
    
    Elle me regardait. Elle me fixait. Elle me braquait de ses yeux, intensément. La tension était… palpable.
    
    J’avais envie d’elle. Je ne cherchais pas à résister à la tentation. J’avais cédé il y a bien longtemps.
    
    C’était MOI qu’elle était venue chercher dans notre loge de cette salle de concert, à Montpellier, pas un autre mec.
    
    C’était pour MOI qu’elle avait fait tout ça, jusqu’à présent.
    
    Elle s’était mise à nu, dans le sens propre comme dans le sens figuré du terme, et c’était pour MOI. Elle avait assisté à notre concert, puis elle s’était permise de se rendre dans notre loge jusqu’à en soudoyer Baptiste, notre roadie, dans l’espoir de pouvoir me parler, et… plus… si affinités… Elle m’avait dit, plus ou moins qu’elle m’avait cerné… et ça m’avait intrigué. Pour tout dire, Laura avait mis ma curiosité en ébullition. Et moi, je me suis laissé séduire par son audace, par son charme, par ses charmes. Et moi, je suis tombé en esclavage de sa sensualité, d’elle.
    
    C’était MOI…
    
    Sweet but Psycho de Ava Max…
    
    Elle était étendue, langoureusement, lascivement, sur ce lit, où des centaines de pétales de roses de couleurs variées ont été disposées. Elle était si belle à regarder, et c’était juste impossible de regarder ailleurs.
    
    Elle me regardait dans les yeux, comme si elle me provoquait.
    
    Elle me regardait dans les yeux, et elle maintenait le contact de nos yeux, et c’était comme si elle avait l’intention de m’hypnotiser.
    
    Ses formes et ses courbes, peut-être pas parfaites mais néanmoins magnifiques, m’attiraient. C’était comme le chant des sirènes.
    
    Ses jambes étaient écartées, juste ce qu’il fallait, et j’avais une vue sur son intimité mouillée… que je n’étais plus du tout en mesure de négliger.
    
    – Viens… Benoit… Viens...
    
    (…)
    
    – Viens… Benoit… S'il te plaît…
    
    Quand elle a dit ça, Laura me regardait dans les yeux. Elle a posé l'une de ses mains sur sa jambe, et elle se la caressait. C'était une belle image…
    
    Laura était entièrement nue, et elle était étendue sur ce lit. Qu'elle était belle…
    
    Ses jambes étaient écartées, juste ce qu'il fallait. Son origine du monde était mouillée, et c'était visible à l’œil nu, incontestablement.
    
    Seules ses lèvres semblaient se ...
«1234...8»