1. Révolte 05: Jennifer et Laurence.


    Datte: 18/01/2018, Catégories: Non Consentement / À contre-cœur Auteur: byliviolheure

    L'histoire se déroule dans un pays anglo-saxon d'Afrique. Pour en facilité la compréhension, les propos sont traduits pour plus de confort de lecture. Si ce récit commence doucement, rapidement il va se diriger vers la violence et le viol. Alors pour ceux qui n'aime pas le genre, ne lisez pas. Vous serez frustré et n'aimerez pas. Pour les autres, bonne lecture, en espérant que ce récit vous plaise autant que les précédents. Il a été écrit avec mon coauteur jlkarlos.
    
    En aucune manière, des mineurs n'apparaissent dans ces histoires. Pour couper court à
    
    toute spéculation, l'un des paradoxes de mes histoires est l'absence totale de mineurs. Même si certains récits peuvent prêter à confusions,les protagonistes seront obligatoirement majeurs.
    
    Pendant près de quatre heures, tous profitèrent de Laurence et de Jennifer. Des viols difficiles, certes, mais bien doux comparé à ce qu'ils font subir à leurs victime d'habitude. Les deux femmes, pleine de sperme, reste allongée sur le sol, essayant de reprendre des forces. Tandis que le gardien-chef installe un rétro-projecteur. Il regarde les deux chiennes.
    
    - Si on regardait un peu ce que fait votre chère amie la directrice.
    
    Aussitôt après, l'image de la directrice apparaît sur l'écran.
    
    Celui qui de toute évidence était le chef du groupe de prisonniers et de gardiens s'occupant de la belle Marijke, la directrice, la fit mettre à quatre pattes et sortit son sexe, de taille moyen mais déjà bien dur. Sans préliminaire il ...
    ... s'enfonça dans l'intimité de la directrice qui n'offre plus aucune résistance depuis longtemps. Un autre vint se positionner devant et lui donna ses testicules à lécher, en lui tirant la tête en arrière, par les cheveux. Quand elles furent bien luisantes de salive, il enfourna son sexe au plus profond de sa gorge et lui donna de violents coups de reins, utilisant cet orifice comme un sexe. Le chef se retira brusquement et lui éjacula sur les fesses.
    
    - Bon les gars à vous, mais vous avez vingt minutes, après il faut passer aux choses sérieuses.
    
    Il la font mettre à quatre pattes. Ses gros seins laiteux traînent par terre et cela les amusent beaucoup...
    
    C'est alors la curée, les hommes se jetant sur le premier trou de libre pour la pénétrer sauvagement. A un moment, elle a deux bites dans le sexe pendant qu'elle en suçait une troisième, et qu'un quatrième l'encule. Et ce n'est pas fini... Plusieurs la sodomisèrent à la suite, on voit ses orifices ouverts débordant de sperme.
    
    La scène a une bestialité monstre, les hommes se succédant les uns aux autres quand ils avaient jouis, soit dans un des trous, soit sur le corps de la femme.. Quand ils eurent terminé, une demi-heure après le début, ils la laissèrent pantelante, les fesses en l'air et la tête dans le matelas, son anus et son sexe dégoulinant de liquide séminal, la directrice jadis fière, gît maintenant dans un état lamentable, totalement épuisée.
    
    Puis on voient des hommes emmenant une meute de chiens, de type ...
«1234...18»