1. Do you speak sex ?


    Datte: 24/10/2023, Catégories: fh, fplusag, frousses, rousseurs, Collègues / Travail voyage, Voyeur / Exhib / Nudisme BDSM / Fétichisme Masturbation Oral pénétratio, fsodo, occasion, prof, Auteur: Jacquou

    Et soudain, comme un flash, Hugues M. aperçut le slip de sa prof d’anglais, Mme B. Elle avait croisé les jambes un peu plus lentement que d’habitude et sa mini-jupe s’était relevée assez haut sur ses cuisses dodues de quadragénaire, lui offrant un angle imprenable d’où il était placé dans la classe, légèrement en biais par rapport à son bureau. Le principal intérêt de ses cours était pour lui le spectacle permanent de ces cuisses qui se croisaient, se décroisaient et s’entrouvraient à peine, lui faisant perdre le fil de la conversation anglaise au point qu’il bafouillait lorsque Mme B. l’interrogeait. Mais il n’avait encore jamais vu son slip, souvent masqué par des collants. Cependant, on approchait de la fin des cours, il faisait chaud et Mme B. était jambes nues. C’était un slip blanc et il stimula sa masturbation le soir même après avoir plusieurs fois intégré Mme B. dans son imaginaire érotique. Rousse tendance auburn à peau ivoire, généralement coiffée d’un chignon, abonnée à la mini-jupe marron associée à un corsage beige moulant une paire de seins assortie à ses cuisses charnues, tenue qu’elle alternait avec un ensemble rouge vif(mini-jupe, gilet déboutonné en haut, mais pas suffisamment pour atteindre le sillon mammaire), Mme B. ne faisait guère d’effets de toilettes pour aller en cours. Sa fantaisie consistait donc à montrer ses genoux debout et ses cuisses assise, du moins pour les élèves du premier rang dont faisait partie Hugues M, ce qui suffisait à alimenter ...
    ... les fantasmes d’une bonne partie de son auditoire masculin, d’autant que son visage, avec ses yeux émeraude, était loin d’être laid.
    
    Néanmoins, Hugues M. s’interrogeait sur ce solo de cuisses. Il ne pouvait pas croire que Mme B. n’était pas avertie de son effet sur ses élèves les mieux placés. Il avait cru même déceler un regard amusé devant son trouble quand elle l’interrogeait. Était-elle un peu perverse, la prof ? Un rien exhibitionniste, pourquoi pas ? N’avait-elle pas un peu trop tardé à réunir ses cuisses lorsqu’il avait découvert son slip ? Bien qu’encore puceau, il avait du mal à croire à un geste machinal, sans arrière-pensée. Et pourtant, avec quel naturel elle l’accomplissait ! Il y avait de quoi en perdre son anglais…
    
    Mme B. ne fut malheureusement sa prof qu’une seule année, mais il la croisait de temps à autre dans l’escalier et les couloirs, la saluant en matant subrepticement son fessier copieux, moulé dans son éternelle mini-jupe, et ses seins fiers qui bougeaient un peu quand elle marchait. Il avait déploré l’intervention d’un de ses condisciples, un jour qu’elle discutait avec un collègue masculin, lorsque le trublion avait crié : « il la baisera pas ! » Les deux profs avaient fait ceux qui n’avaient rien entendu… Mais Hugues M. en avait conclu qu’il n’était pas le seul que la pulpeuse prof d’anglais faisait fantasmer.
    
    ********
    
    Cinq ans plus tard, l’adolescent Hugues était devenu un beau mâle très sexué ayant réussi ses études de Staps. Promu prof ...
«1234...»